30/11/2010

La Fifa propose un droit de vote à l'Océanie si Temarii renonce à son appel

Nouvelles Connexes
Suarez, la Fifa n'en démord pas
11/07/2014

La Fifa a fait savoir à la Confédération océanienne (OFC) qu'elle pourrait avoir un droit de vote lors de la désignation des pays hôtes des Mondiaux 2018 et 2022 jeudi à condition que le Tahitien Reynald Temarii renonce à faire appel de sa suspension, selon un courrier que s'est procuré l'AFP mardi.

Temarii, qui était président de l'OFC et vice-président de la Fifa, a été suspendu pour un an du comité exécutif de la fédération internationale le 18 novembre pour avoir contrevenu au code d'éthique, après des soupçons de corruption dans l'attribution des Mondiaux. Il a fait part de son intention de faire appel de cette suspension.

Dans ce courrier adressé à l'OFC, le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke écrit qu'un remplaçant à M. Temarii pourrait "participer sans délai aux prochaines réunions du comité exécutif de la Fifa".

"Nous voulons vous informer que M. Reynald Temarii ne pourra être remplacé par l'OFC en tant que vice-président de la Fifa que quand il aura pleinement accepté la décision prise par la commission d'éthique", écrit encore M. Valcke dans ce courrier daté du 25 novembre.

Avec la suspension de Temarii et du Nigérian Amos Adamu, seuls 22 des 24 membres du comité exécutif devaient prendre part jeudi à la désignation des pays hôtes des Mondiaux 2018 et 2022.

La présence d'un 23e votant représentant l'Océanie pourrait avoir une influence sur ce vote, l'Australie figurant notamment parmi les candidats pour 2022.

Les candidats à l'organisation de l'édition 2018 sont l'Angleterre, la Russie et les duos Espagne/Portugal et Pays-Bas/Belgique. Pour celle de 2022, le Qatar, l'Australie, les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud sont en lice.

Discuter de l'actualité
Nom E-mail
Commentaire
Laissez ce champ vide
Entrez le code

changer l'image
Publicité

Publicidad
      Conditions d'utilisation | Mentions légales | Conditions de contrat | Politique de confidentialité | Publicité | Collaborateurs |
 
Turquie Magazine www.turquiemagazine.com
Journal digital avec des renseignements et des infos actualisés à la minute. Turquie Magazine fait partie du
groupe Edicosma, intégré dans plus de 200 journaux digitaux, au service de l'information.
© Turquie Magazine 2014